mardi 25 avril 2017

Des résultats comme par magie ?


http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/des-resultats-comme-par-magie-192411

Je sais. Beaucoup en lisant le titre de cet article vont penser que c'est nécessairement le fruit des élucubrations d'un fou ou d'un complotiste. Je tiens donc à rassurer, je ne suis pas plus fou qu'un autre et les thèses complotistes me font marrer autant qu'elles me semblent inutiles pour comprendre la médiocrité vers laquelle nous évoluons.
Rien y fait : la manière dont nous ont été annoncés les résultats interroge de manière sérieuse la réalité de ces résultats. De nombreux éléments mathématiques, statistiques, que je vais essayer de présenter de la manière la plus simple ici, me poussent à penser qu'il n'est pas inconcevable que les résultats du premier tour de l'élection présidentielle aient été faussés....


jeudi 20 avril 2017

Marine Le Pen, La France Bleue Sang Rouge…

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/marine-le-pen-la-france-bleue-sang-191709?debut_forums=200#forum4888619
Il est des symboles qui en disent bien plus que tous les grands discours. Le Front National a choisi le bleu Marine. Ce choix n’est pas anodin et trahit les véritables intentions de Marine Le Pen. Il ne s’agit pas pour moi, dans cette tribune, de vous faire le coup du père la morale. Je ne vous parlerai point de racisme, d’antisémitisme ou d’homophobie…En effet, j’estime que les français ont déjà mis ces idées nauséabondes sur le trône avec Nicolas Sarkozy. J’estime, en outre, que la France n’est pas raciste. Elle se laisse simplement polluer par les plus criards, les plus haineux, les plus frustrés qui, très souvent, sont les moins instruits…Que ce soit une caille de banlieues qui crie « Sale juif » ou un pecno démunis intellectuellement qui veut renvoyer les arabes chez eux, ce qui est effrayant, c’est la misère intellectuelle dans laquelle on laisse trop de français…

Point de morale donc. Ni plus de procès en diabolisme. Non, il s’agit dans cet article, de faire de la prospective, d’essayer d’envisager ce que serait la France de Marine Le Pen…Et le constat est sans appel : si Marine Le Pen est bien plus modéré que son père, son Fn est bien plus raciste et surtout beaucoup plus violent !

lundi 10 avril 2017

La Taupe de Wall Street

De quoi Macron est-il le nom ? Le chouchou des médias et des instituts de sondages, officines zélées qui tentent de nous vendre ce suppôt de la finance internationale comme hier elle nous imposaient Sarko de Nagy Bocsa avec le résultats que l’on connaît : 600 milliards de déficit supplémentaires, des ultra-riches encore plus riches et les français toujours plus pauvres, la corruption à tous les niveaux, le clientélisme féodal, des guerres néo-coloniales sous la tutelle et dans l’intérêt des anglo-saxons… Leur candidat donc, est désigné par nos grands argentiers, propriétaires des dits médias et commanditaires des instituts de sondage, pour être le prochain président de la république. Et comme le peuple français est pour une part encore trop importante, une masse d’abrutis qui manque d’instruction et qui lorsqu’elle ne vote pas comme papa/maman, se laisse dicter son vote par BFM TV…. Cela risque encore une fois de très bien fonctionner : Macron sera président et les français continueront de s’échiner pour pouvoir s’endetter comme le font les peuples anglo-saxons pendant que la noblesse internationale se gave grâce à cette finance qui réduit l’homme à du bétail…


samedi 15 octobre 2016

Moi, le sans dent


http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/moi-le-sans-dent-185521
La bêtise et le mépris font souvent bon ménage. Sarkozy en était un très bel exemple. Hollande lui dispute le trône. La vie politique française souffre depuis trop longtemps de ses élites qui de génération en génération s'enfoncent dans une médiocrité intellectuelle drapée d'une suffisance méprisante. Le "Moi Président.." n'échappe pas à cette réalité et perpétue cette tradition séculaire française du mépris du peuple de France. 
Notre président s'est ainsi fourvoyé dans la suffisance avec une assurance qui dit tout de l'abstraction dont il sait faire preuve quant à la maîtrise de sa propre image. N'est pas Mitterand ou Sarko qui veut. Etre assez machiavélique pour se réussir à se faire aimer de ceux que l'on méprise est un art. Il semble que, malgré votre grandiloquence, Mon Sieur Mytho Land, vous soyez dépourvu de ce talent...Trop convaincu par votre intelligence supérieur, vos mots trahissent le mal qui vous accable : le méprisVous devriez vous mettre à la lecture, vous, président qui assumez de ne pas avoir de sensibilité littéraire. Et c'est un gamin de banlieue, "mal éduqué" par ses parents, qui vous dit cela, ça craint comme dirait les jeun's que vous méprisez. La lecture permet de mieux appréhender les subtilités de la langue française et ainsi de parvenir, grâce à une bonne maîtrise de la rhétorique, à manipuler son auditoire pour que celui-ci admette comme juste les propositions les plus absurdes soient-elles.

mercredi 27 juillet 2016

Je vous pardonne

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/je-vous-pardonne-183252


Jésus parla en ces termes :
« Quand j’étais sur la croix j’ai dit ces paroles, et je vous les redis maintenant : je vous pardonne, toi mon frère Melvin et vous tous mes frères et mes sœurs qui avez péché contre votre Dieu. C’est sur la croix que j’expiai vos fautes. En mourant dans de grandes souffrances, j’ai pu payer le prix de toutes vos offenses envers votre Père céleste et envers moi, son Fils. Ces gens m’ont torturé, battu et insulté de maintes façons. Je portai ma croix jusqu'à l’endroit où ils allaient me crucifier. Ils m’étendirent sur cette croix et enfoncèrent de gros clous dans mes mains et mes pieds, me causant des douleurs atroces. Du sang coulait de ces blessures et tombait sur le sol. Je restai suspendu à la croix environ trois heures, puis j’expirai. En mourant ainsi, j’accomplissais mon sacrifice total pour votre salut.
Venez, mes chers amis, contemplez-moi suspendu à la croix. C’est vous qui auriez dû être là sur la croix, puisque c’est vous qui aviez péché ; mais j’ai pris votre place. Je vous aime tous »

lundi 25 juillet 2016

Un Greemlins sur la promenade des anglais.

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/un-greemlins-sur-la-promenade-des-182893
L'attentat à Nice était plus que prévisible. Les manquements aux règles de sécurité exigibles dans la cadre d'un moment de fête nationale et donc de rassemblements populaires denses et emplies de symboles, les manquements sont multiples et les fautes nombreuses à tous les niveaux, municipal, territorial et national. La promenade des anglais vient malheureusement valider l'analyse que je tente de transmettre depuis Charlie Hebdo quant aux profils de ces monstres d'égo qui infligent leurs pulsions de mort à la France depuis trop longtemps déjà (Les greemlins, Agoravox du 19/02/2015) . On peut continuer à penser que le problème est l'Islam et l'immigration : dans ce cas, nous ne sommes qu'au début de cette croisade diabolique qui ensanglante notre pays car des suicidaires prophétiques tels que les Kouachi, Abdelslam et autres psychotiques religieusement mégalo assez débiles pour se prendre pour des soldats d'un prophète hypothétique, il y en a quelques-uns en France. Si nous ne comprenons pas que cela n'a rien à voir avec l'Islam, ils continueront à produire ces cauchemars moyenâgeux. Ils continueront même lorsque DAECH sera réduit à néant. Car le mal est plus profond encore.

lundi 1 juin 2015

Les Choses Publiques





Merci Sarko ! C'est reparti ! on va bien s'marrer ! Il nous restera au moins cela. En tous cas, ça commence bien. Nous n'attendons plus rien de nos dirigeants politiques, il en va de soi. Mais tant qu'à devoir encore longtemps supporter leurs indigences studipes, leur baratin fétide et leur implications cupides autant se taper une tranche de rire. Et pour cela on peut compter sur notre conférencier de poche, es Goldman Sach, Nagy Bocsa Dernier..Et bien sur, on peut compter aussi sur toute sa bande de lumières qui éclaire à la dynamo, les Nadine, Christian, Patrick et autre Laurent... Non, parce qu'avec le gouvernement actuel, l'incompétence est toujours au rendez-vous mais, le seul de vraiment risible est Hollande. Les autres sont tout simplement effrayant comme speedy gonzales et son copain, la taupe de Wall street, ou alors transparent comme tous les autres... Avec Sarko et sa bande de malfrats, on rigole un peu plus, on ne pourra pas leur enlever ça. Et ils ne nous déçoivent jamais. Une idée, une stupidité, c'est pas compliqué ! J'viens de leur trouver un slogan.
C'est ainsi qu'ils ont décidé de changer d'identité pour se faire passer pour un autre afin de faire oublier leurs nombreuses frasques notamment judiciaires, ni, vu, ni connus, j't'embrouille...Et c'est là, à travers cette lumineuse idée qu'ils ont eu de s'appeler "Les républicains" qu'on peut envisager la densité de méninges qui transcende ces réunions de beauf militants qui se mettent à huer dès qu'ils aperçoivent un cerveau normalement constitué...J'ai eu la chance d'assister à la réunion durant laquelle le nom du parti fut choisi...

vendredi 24 avril 2015

BABOO ou le RAP Discount




Se retrouver à devoir écrire sur ta ganache, y a pas à dire, c’est déjà trop trash. En parlant de oit, Te faire d’la pub, clasher tes Watt, c’est déjà faire du sub. Car ta musique est bidon, et je parlerais même pas de ton exprefion…Tu parle la France comme un mater en souffrance. Et tes sons dansent comme un ordi en transe. Sujet verbe complément, c’est pourtant pas dément. On s’enrichit en apprenant, demande à ta maman.  Et on n’entend que toi, comme si ton avis faisait foi…Mais, Baboo, t’es au rap et à la philo, ce qu’est pour nous, la Morano, une erreur de casting, un traiteur de pudding.
Bienveillant pour les Neuneu, je vais, maintenant, jouer ton jeu et nonobstant ton cortex adipeux, je vais t’apprendre à parler mieux…Car belle est la langue française, dommage que tu n’y sois pas à l’aise. La pensée et le langage sont deux amants et quand on entend tes gribouillages, on pense au vide, sidérant ! Moi, je kiffe le rap, le vrai. Celui que tu tapes, il est pas frais, beaucoup trop niais et sans effet. Tu t’la racounte mais t’es qu’un Babtoo, Ton rap est Discount, comme à Babou…
Voilà pourquoi, en cet instant pédagogique, je veux reprendre ta prose merdique.

samedi 21 février 2015

Les Greemlins

Prendre les armes. S'en aller froidement abattre des personnes que l'on ne connait pas. Prendre cette décision avec la plus féroce conviction. Le faire en sachant que l'on n'en reviendra pas. Se donner à la mort, se suicider en pensant faire bien. Le suicide philosophique qui engouffre l'âme et le corps dans les ténêbres. Car on ne l'a pas assez dit : ces grands gamins qu'étaient Merah, Nemmouche, les frères Kouachi et Coulibaly étaient avant tout des suicidaires. Ils ont décidé d'en finir avec la vie. On leur a vendu une mort plus douce. L'enfer aux milles vierges. Ils n'ont jamais de leur vivant conçu un chemin vers la sérénité, l'apaisement. Cela passerait nécessairement par la mort. C'est le Mektoub se disaient-ils, ils n'y pouvaient rien. Eux n'étaient à leur yeux que des victimes de ce système. Ils ont souhaité être des gros caïds, ils s'aguerrirent comme tous entre des barreaux. Leur mégalomanie née de la rencontre entre leurs frustrations cupides et leur orgueil belliqueux, les poussèrent, plutôt que de se remettre en cause, à se laisser tenter par quelques tartufferies qui les lavaient de toute responsabilité directe. Si ils se sont retrouvés en prison, c'est parce qu'on voulait les faire tomber. Parce qu'ils étaient trop forts. Parce qu'ils étaient musulmans. Le vice, c'est la société française qui leur a imposé. La maille, les meufs et le teushi, c'est la société française qui leur a imposé. La société française, le voilà le Sheitan (diable) ! Les femmes libres, l'argent, les libertés individuelles, le voilà le Sheitan. Ils faut remettre de l'ordre et de la valeur. Avec ordre et valeur, ils n'auraient jamais cédé aux tentations. Il faut chatier les impies, les infidèles. Il faut punir les mécréants. Ils faut tuer Charlie et les juifs. 
Voilà pourquoi après avoir tous rêvé de devenir Scarface, tous se sont improvisé messager d'un prophète dans lequel ils s'étaient engouffrés comme dans un tunnel vers une liberté éternel. Tous se sont réhabilité en s'autoproclamant inquisiteurs de la bonne conduite....dans leur famille, dans leur quartier et sur les réseaux. Des vocations sont nées. A force de donner trop de rêve américain à des ados décérébrés en manque d'identité, on a construit un cauchemar à l'américaine, une meute de monstres sortie tout droit de l'histoire de l'Empire, du choc des civilisations importé du 11 septembre 2001...Les Greemlins ou quand Scarface rencontre la Nation de l'Islam version Malcom X. Après le premier volet de cet hommage à Charlie Hebdo, "les commanditaires", dans lequel j'expliquais que nos dirigeants, nos médias et nos soi-disant élites avaient participé à la conception de ce monstre qui aujourd'hui ensanglante notre environnement proche et menace nos liberté, je vais essayer dans ce second volet d'expliciter qui sont ces barbares, qui sont ces "Greemlins".

lundi 19 janvier 2015

Les Commanditaires

Rien ne nous rendra Cabu, Wolinski, Honoré, Charb et les autres. Ils avaient un rôle important sur la place publique car ils étaient peut-être les derniers de cette génération à pouvoir vraiment être l'écho de ce peuple qui n'a pas de communauté, pas de parti, sinon de cette France majoritaire mais silencieuse qui n'est représentée par aucun lobby, par aucun parti. Cette majorité a cessé un instant d'être silencieuse et malgré la barbarie, le combat de Charlie n'est pas mort. Mais cette horreur n'est qu'un début. Des frères Kouachi j'en connais à la pelle. Des « ”Greemlins” » qui usurpent une appartenance à l'Islam pour armer leur orgueil, leur frustration, leur rage, leur haine contre cette société dont ils seraient victimes, j'en connais beaucoup. Ils n'ont rien à voir avec l'Islam sinon ce serait tellement plus simple d'ailleurs. Cette histoire ne s'arrêtera malheureusement pas là. L'Islam n'est qu'un prétexte, ils ne se sont jamais donnés la peine d'entamer un chemin vers quelconque spiritualité. Parfois ils n'ont même jamais ouvert un livre. Ils s'en remettent à des mentors rencontrés en zonzon, des guides qui eux-mêmes ont eu une destinée approximative avant de se prendre pour des prophètes mégalomaniaques et avides de pouvoir. Ces “Greemlins” sont ultra-minoritaires parmi tous ces mégalos désoeuvrés corticaux que comptent nos microcosmes désargentés. Tout au plus quelques milliers, même pas une centaines prêts à aller aussi loin que les Kouachi. Mais ils existent et d'autres viendront si nous ne prenons pas le temps de vraiment de comprendre d'où vient ce monstre.